Vie locale : Projet de loi relatif à l'engagement dans la vie locale et à la proximité de l'action publique

Les News de l'UNAF - il y a 6 heures 35 min
Equilibres au sein du bloc local entre les communes et les intercommunalités, sur le plan des périmètres, de la gouvernance et des compétences : Révision du schéma de coopération intercommunale facultative ; élargissement de la procédure dérogatoire de sortie d'un EPCI aux communautés d'agglomération. Création d'un pacte de gouvernance pour régler les relations entre les maires et l'intercommunalité En matière d'eau et d'assainissement, le conseil communautaire pourra désormais déléguer cette compétence aux communes, à la majorité simple. Meilleur accompagnement de l'élu local. Voir en ligne : http://intradoc.unaf.fr/exl-php/vue...

Revue Réalités Familiales de l'Unaf : Défendre les consommateurs

Les News de l'UNAF - lun, 07/15/2019 - 16:21
Les questions liées au pouvoir d'achat et à la consommation sont des priorités pour toutes les familles. Ce numéro de Réalités Familiales, préfacé par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, invite une vingtaine de contributeurs, notamment à faire le point sur le rôle crucial joué par les associations de défense des consommateurs, dont l'Unaf fait partie.

Les questions liées au pouvoir d'achat et à la consommation sont des priorités pour toutes les familles. Ce numéro de Réalités Familiales, préfacé par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, invite une vingtaine de contributeurs, notamment à faire le point sur le rôle crucial joué par les associations de défense des consommateurs, dont l'Unaf fait partie.

Les enjeux qui lient familles et consommation sont forts et nombreux. Crise des gilets jaunes et sentiment de précarisation, consommation responsable et urgence environnementale, nouvelles consommations, protection des données personnelles… Quelles sont les nouvelles questions autour de la consommation des familles ? Comment la Loi les protège-t-elle ? Qui sont les différents acteurs de la protection des consommateurs, quel est leur rôle ? Quelles sont les contraintes et les attentes spécifiques des familles ? Quelle peut être la portée de la consommation responsable ? …
Face à ces nouveaux enjeux, les associations de consommateurs sont indispensables pour protéger et faire valoir les droits des consommateurs.

Mobilisés pour défendre le niveau de vie des familles

Depuis sa création, l'Unaf est mobilisée sur les questions liées au budget et au pouvoir d'achat des familles. Association de consommateurs de droit depuis 1973, elle agit par le biais de ses représentations nationales, en observant et décryptant les besoins des familles et en jouant un rôle d'alerte auprès des pouvoirs publics. Dans les territoires, le réseau Unaf-Udaf-Uraf développe des services aux familles : antennes conso, Points conseil budget, microcrédit… Les associations familiales de consommateurs membres de l'Unaf œuvrent également pour conseiller et protéger les familles.

Complémentarité d'action, proximité, engagement des bénévoles et des salariés, logique de prévention font la force de notre réseau, qui démontre chaque jour son utilité et son efficacité sociale. Ce numéro de Réalités Familiale est l'occasion de rappeler que le soutien des pouvoirs publics est plus que jamais nécessaire pour assurer la défense des consommateurs.

Pour commander Réalités Familiales n° 126/127
Prix du numéro double : 10 € + 3,15 € de port
A commander à :
Unaf – Service Communication
28, place Saint-Georges 75009 Paris
Tél. : 01 49 95 36 15
Courriel : realites.familiales unaf.fr

Lire le sommaire

2

Action Logement et l'Unaf s'engagent en faveur de l'accompagnement des salariés en difficulté

Les News de l'UNAF - lun, 07/15/2019 - 12:14
L'Unaf et Action Logement ont signé le 15 juillet une convention de partenariat en faveur des aides et de l'accompagnement social des salariés en difficulté.

Face aux accidents de la vie et aux problématiques d'accès et/ou de maintien dans le logement que peuvent rencontrer les salariés, les Partenaires Sociaux d'Action Logement et l'Union nationale des associations familiales, s'engagent par la signature de cette convention, à renforcer leur coopération en faveur des aides et de l'accompagnement social des salariés en difficulté.

Afin d'accélérer le repérage des salariés en difficulté en situation de besoin de maintien ou d'accès dans le logement, le groupe Action Logement et l'Unaf souhaitent créer ainsi une chaîne partenariale autour d'enjeux communs :

  • - Détecter, orienter, accompagner et améliorer de la qualité de vie des salariés en difficulté ;
  • - Maintenir dans le logement et améliorer les situations économiques des salariés en difficulté ;
  • - Lutter contre la fracture sociale et territoriale.

Ce partenariat stratégique pour Action Logement va permettre d'identifier plus tôt et plus efficacement les salariés en difficulté afin de mieux les accompagner en fonction de leurs besoins liés à leurs situations économique et financière et de leurs problématiques d'accès et de maintien dans le logement. Il s'inscrit d'évidence dans la mission d'utilité sociale que s'est assignée le Groupe.
Pour l'UNAF, acteur engagé sur la question du logement et du cadre de vie en tant que représentante des familles, ainsi qu'au travers des services d'accompagnement familial et social gérés par les Udaf (accompagnement social lié au logement, gestion de structures d'hébergement et de logement accompagné, conseil et accompagnement budgétaire, protection des personnes, etc.), ce partenariat permettra de mieux répondre aux préoccupations des salariés et de leur famille.

A propos de ce partenariat, Jean-Baptiste Dolci, Vice-président d'Action Logement Groupe a déclaré :
« Action Logement démontre par la signature de ce partenariat avec l'Unaf, sa volonté à apporter des réponses concrètes aux difficultés réelles auxquelles sont confrontés certains salariés fragilisés par des événements de la vie et confirme ses engagements forts pour accompagner ces salariés sur les problématiques d'accès et de maintien dans le logement sur l'ensemble du territoire ».
Marie-Andrée Blanc, Présidente de l'Unaf a déclaré « Le logement est indispensable au bien-être et à la qualité de vie des familles, ce partenariat nous permet de compléter et de renforcer les actions du réseau Unaf Udaf Uraf pour accompagner les familles et les personnes dans leur accès et leur maintien dans le logement ».

A PROPOS D'ACTION LOGEMENT
Depuis plus de 65 ans, la vocation d'Action Logement, acteur de référence du logement social et intermédiaire en France, est de faciliter l'accès au logement pour favoriser l'emploi.
Action Logement gère paritairement la Participation des Employeurs à l'Effort de Construction (PEEC) en faveur du logement des salariés, de la performance des entreprises et de l'attractivité des territoires. Grâce à son implantation territoriale, au plus près des entreprises et de leurs salariés, ses 18 000 collaborateurs mènent, sur le terrain, deux missions principales.
Construire et financer des logements sociaux et intermédiaires, prioritairement dans les zones tendues, en contribuant aux enjeux d'éco-habitat, de renouvellement urbain et de mixité sociale. Le groupe Action Logement compte 500 filiales immobilières dont 58 ESH et un patrimoine d'un million de logements sociaux et intermédiaires.
Sa deuxième mission est d'accompagner les salariés dans leur mobilité résidentielle et professionnelle. Le Groupe s'attache particulièrement à proposer des services et des aides financières qui facilitent l'accès au logement, et donc à l'emploi, des bénéficiaires, qu'ils soient jeunes actifs, salariés en mobilité ou en difficulté.
Plus d'informations sur : www.actionlogement.fr - @ActionLogement - @Services_AL / www.visale.fr - @Visale.fr

A PROPOS DE L'UNAF
L'Unaf, institution engagée avec et pour les familles depuis 1945, est l'expert des réalités de vie des familles. Reconnue d'intérêt général, elle est le porte-parole officiel des familles auprès des pouvoirs publics. Elle représente et défend les 18 millions de familles vivant sur le territoire français et gère des services d'intérêt familial. Pluraliste, elle regroupe 70 mouvements familiaux et 6 500 associations familiales d'une grande diversité. Elle anime le réseau des Udaf et Uraf qui mènent dans chaque département et chaque région des missions de représentation et de services aux familles.

CONTACTS PRESSE
Action Logement : Aude Vayre : 01 55 30 70 81 / Marie-France BERGAMO : 01 55 30 70 77 / actionlogement grayling.com
Unaf – Union nationale des associations familiales : Laure Mondet : 01 49 95 36 05

1

Vote du projet de loi « Pour une école de la confiance » : l'Unaf a obtenu des modifications sur trois points clés

Les News de l'UNAF - mar, 07/09/2019 - 16:35

Lors d'une audition (lire en rappel) au ministère de l'Education nationale et auprès de la députée Pascale Boyer (LREM), l'UNAF a fait savoir qu'elle partageait le souhait d'une inscription obligatoire dès 3 ans (afin que les 26 000 enfants non scolarisés jusqu'à présent puissent fréquenter la maternelle) notamment parce que le langage, qui se renforce lors de la maternelle, est une des premières sources d'inégalités entre les enfants.
Mais l'UNAF tenait également à certains assouplissements et a été entendue, notamment sur trois points :

1. Concernant l'obligation d'assiduité toute la journée pour les enfants de 3 ans (article 14-6)

Nous souhaitions en effet qu'il puisse y avoir une progression pour certains enfants dans la durée journalière de scolarisation : par exemple, uniquement le matin au premier trimestre, toute la journée à partir de janvier/février, comme le font aujourd'hui les professeurs de petite section, pour s'adapter à la maturité des élèves. Certains enfants font, chez eux, des siestes très longues, ou bien n'arrivent pas à dormir à l'école… Il y a parfois un manque de locaux dans l'école pour la sieste comme le souligne un rapport 032 de IGEN de 2017. Les professeurs des écoles doivent pouvoir continuer à s'adapter à chaque enfant.

2. Concernant la scolarisation des enfants adoptés récemment arrivés en France (article 14-6)

L'UNAF s'était, par ailleurs, fait le relais des associations familiales adoptantes comme Enfance et familles d'adoption. Pour celles-ci, la scolarisation des enfants adoptés, récemment arrivés en France, pose en effet question. Selon EFA : « Une scolarisation trop rapide après l'arrivée des enfants en France risque de les mettre en difficulté durant toute leur scolarité. Aujourd'hui nous rencontrons déjà cette difficulté pour les enfants arrivant à plus de 6 ans dans leur famille, mais si la mesure des 3 ans est retenue ce sera quasiment toutes les familles qui seront impactées. »

EFA souhaitait qu'un temps d'intégration plus ou moins long dans leur nouvelle famille puisse être autorisé et prévu dans la loi, avant l'entrée à l'école. L'article 14-6 peut aussi permettre cet aménagement.

3. Concernant l'inclusion d'enfants porteurs de handicap. L'école inclusive sera en effet renforcée. Notamment, les AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap) seront embauchés en CDD de 3 ans (contre 1 an actuellement) avec un CDI à l'issue des 3 ans.

@ : phumann unaf.fr

2

Projet de loi bioéthique, PLF et PLFSS 2020 : l'Unaf reçue par la députée Nathalie ELIMAS et le député Jimmy PAHUN

Les News de l'UNAF - mar, 07/09/2019 - 12:45

Mercredi 3 juillet 2019, Marie-Andrée BLANC, Présidente de l'UNAF, Guillemette LENEVEU, Directrice générale de l'UNAF et Jean-Philippe VALLAT, en charge de la Direction des Politiques et Actions familiales et des Etudes ont été reçus en audition par les députés du MODEM, Nathalie ELIMAS (Val-d'Oise) et Jimmy PAHUN (Morbihan). Claire MENARD, Chargée des relations parlementaires les accompagnait.

En introduction, la Députée Nathalie ELIMAS a précisé que cet entretien ne se situait pas dans le cadre de la mission parlementaire sur la politique familiale créée le 25 juin dernier par la Conférence des présidents mais dans le cadre d'un travail au sein du groupe MODEM pour construire la position du groupe en vue de l'examen à venir du projet de loi bioéthique, du PLF et du PLFSS.

Sur le projet de loi bioéthique, Marie-Andrée BLANC a rappelé l'audition de l'UNAF, à la fois par le CCNE et par la mission parlementaire présidée par le député M. Xavier BRETON et rapportée par le député, M. Jean-Louis TOURAINE. Le travail conduit par l'UNAF a consisté à préciser les questions et les conséquences des modifications de la PMA et de l'autoconservation des ovocytes. Sur ce point, l'Unaf a souligné que la Ministre, Mme Agnès BUZYN avait précisé, au cours d'une interview, qu'il ne fallait pas sous-estimer le risque d'une pression mise sur les femmes par leur entreprise pour reculer leur projet de maternité.

Sur le PLFSS, l'Unaf a tout d'abord remercié la députée de sa tribune dans le Journal du dimanche appelant à une relance de la politique familiale.

Elle a précisé ensuite que concernant le PLFSS pour 2020, deux points méritent d'être inscrits dans ce projet de loi :

  • l'indexation des prestations familiales sur l'inflation comme cela a été annoncé pour les plus petites retraites ;
  • la conciliation vie familiale-vie professionnelle au travers d'une réforme du congé parental.

Sur ce dernier point, il a été rappelé que l'actuel congé parental avec l'obligation de partage ne permet pas le maintien dans l'emploi des femmes. Entre 2014 et 2016, le taux de chômage des femmes a augmenté de 10% à 14%.

L'Unaf demande aussi à ce que le congé parental puisse être pris par les hommes. C'est le sens de la directive européenne qui a été adoptée au Parlement européen et qu'il faudra transposer en droit français d'ici 2022.

Le HCFEA a conduit un récent travail dressant un bilan catastrophique de la réforme du congé parental. Lors de la mise en place de la PreParE en 2015, il était anticipé une économie pour les finances publiques de 250 000 euros, aujourd'hui c'est une économie de 1 Md € qui a été enregistrée.
Les excédents dégagés par la branche famille doivent permettre de restaurer une politique familiale pérenne et stable pour donner confiance aux familles.

L'Unaf défend des propositions concrètes et réalistes notamment celle de promouvoir un parcours simple et lisible entre congé parental et modes d'accueil. Pendant la première année de l'enfant, le recours au congé parental mieux indemnisé partagé entre les deux parents permet un allègement des normes dans les modes d'accueil pour les enfants pris en charge entre 2 ans et l'entrée à l'école. L'Unaf est favorable à un congé parental modulable et fractionnable pour permettre aux pères de le prendre.

S'agissant d'un allongement du congé paternité à 30 jours, le coût d'un tel allongement est estimé à 300 millions d'euros mais pour quel bénéfice ? Les familles expriment de forts besoins pour faire garder leurs enfants et une telle mesure n'est pas de nature à apporter une réponse réaliste à cette forte demande. L'effet sur l'égalité entre les hommes et les femmes serait plus fort si l'on permettait aux pères de prendre un congé parental notamment à temps partiel.

Sur le PLF, la députée a souhaité savoir ce que l'Unaf pensait des baisses successives du plafond du quotient familial.

L'Unaf a rappelé l'accumulation des mesures de baisses de la politique familiale. Après la baisse du quotient familial, il a été décidé la modulation des allocations familiales. Chaque année les familles ont dû faire face à des rabots abimant toujours un peu plus le consensus sur la politique familiale et le socle qu'elle constitue.

Sur la question des allocations familiales dès le 1er enfant, l'Unaf rappelle que la Cour des Comptes avait chiffré à plus de 2 Mds €, une allocation de 60 euros au 1er enfant. Lors de son audition, l'Unaf avait donc proposé d'augmenter la prime de naissance et son plafond pour le 1er enfant.

S'agissant toujours de la prime de naissance, l'Unaf a rappelé sa demande de voir ramener le versement de cette prime au 7e mois de grossesse comme cela se faisait antérieurement.

En conclusion, l'Unaf a rappelé que les familles ont un désir d'enfant de 2,39 enfants par femme là où le taux de fécondité est tombé à 1,83 enfant par femme en 2018. Sans être nataliste, l'Unaf alerte sur un pays qui vieillit. Les familles ont à faire face à un appel grandissant à la solidarité familiale face à toutes sortes de situations. Le dernier exemple en date se révèle au travers de la dépendance. Quelle prise en charge de la dépendance demain si la baisse de naissances se poursuit ?

@ : cmenard unaf.fr

1

Protection de l'enfance : l'Unaf invitée à la grande concertation Outre-mer

Les News de l'UNAF - mar, 07/09/2019 - 12:45

Madame Annick GIRARDIN, Ministre des Outre-mer et Monsieur Adrien TAQUET, Secrétaire d'Etat en charge de la protection de l'enfance, ont invité l'Unaf à participer à la grande concertation Outre-mer organisée le 2 juillet matin, au Ministère des Outre-mer.

Ce temps de travail s'inscrit dans le cadre plus large d'une concertation nationale sur l'enfance protégée lancée par Adrien TAQUET le 27 mars dernier, et ayant donné lieu à l'installation de six groupes de travail thématiques auxquels l'Unaf a été associée. L'objectif était d'inclure les spécificités et les enjeux ultramarins dans ces réflexions.

Plusieurs associations ont ainsi pu présenter certaines de leurs actions menées dans les territoires ultramarins dans l'une ou l'autre des 2 tables rondes ayant été organisées. La communauté territoriale de Guyane a été invitée pour sa part à exposer la situation de l'enfance et de la famille et les spécificités des difficultés rencontrées localement.

Il a été souligné que la situation des territoires ultramarins se distinguait globalement de celle de la métropole, mais aussi combien la situation de chacun de ces territoires était aussi singulier.

C'est aussi le message renvoyé par les 5 Udaf ultramarines qui agissent au quotidien aux côté des familles, et qui développent toute une panoplie d'actions adaptées aux spécificités locales, notamment dans le domaine de la prévention (contrat local d'accompagnement scolaire, lutte contre les addictions, médiation familiale, espace de rencontre pour le maintien des liens, village de vacances,…), et en protection de l'enfance (MJAGBF à La Réunion).

L'unaf était représentée par David PIOLI, coordonnateur du pôle « Droit de la famille - Parentalité - Protection de l'enfance ».

@ : dpioli unaf.fr

2

Actualités législatives du 1er au 5 juillet 2019 : projet de loi pour une école de la confiance

Les News de l'UNAF - mar, 07/09/2019 - 12:43

Après accord trouvé en Commission mixte paritaire le 22 mai dernier, le projet de loi pour une école de la confiance est donc venu en lecture définitive devant le Sénat le 2 juillet et devant l'Assemblée nationale le 4 juillet.

Le groupe Les Républicains de l'Assemblée Nationale a déposé un recours devant le Conseil constitutionnel principalement sur l'article 17 de la loi relatif à la compensation par l'État du surcoût résultant pour les communes de l'augmentation de leurs dépenses obligatoires du fait de l'abaissement à trois ans du début de l'obligation d'instruction.

Sur le fond de la loi, il est à noter que parmi les évolutions du texte souhaitées par l'Unaf, l'article 14 portant l'obligation scolaire à 3 ans prévoit bien des aménagements possibles notamment pour les enfants adoptés en précisant que « L'autorité de l'État compétente en matière d'éducation peut, sur demande des responsables légaux de l'enfant et après avis du directeur de l'école arrêté dans le cadre d'un dialogue avec l'équipe éducative, autoriser un aménagement du temps de présence à l'école maternelle des enfants scolarisés en petite section, dans les conditions définies par décret. »

@ : cmenard unaf.fr

3

Les actualités de l'Udaf de l'Allier

Les News de l'UNAF - mar, 07/09/2019 - 12:43

L'Udaf de l'Allier a tenu son Assemblée Générale le 15 juin dernier. Une assemblée élective au cours de laquelle Béatrice VIGNAUD a été réélue à la Présidence de l'udaf, débutant ainsi son cinquième mandat.

Deux administratrices Christine DEVAUX et Anne ROUSSAT, ont, elles aussi, été réélues.

Le Conseil d'Administration s'enrichit de 2 nouveaux membres : Danielle GUIGNARD (élue), représentant l'association Aide aux Familles à Domicile Allier et Jean-Claude NALTET (Désigné), représentant la Délégation APF France Handicap de l'Allier.

La date du 15 juin était aussi la date choisie pour la 4e édition de la journée « Familles en Fête ».

Retrouvez toutes ces informations dans la 3e newsletter publiée par l'UDAF 03

@ : epenay udaf03.fr

03

Succès pour l'action « Ateliers et expériences numériques pour tous » du 17 au 19 juin 2019

Les News de l'UNAF - mar, 07/09/2019 - 12:43

Du 17 au 19 juin 2019, l'Udaf de l'Ariège a organisé un grand temps fort autour du numérique. L'événement, intitulé « Ateliers et expériences numériques pour tous », a permis aux familles de l'Ariège de découvrir le camion aménagé du MAIF Numérique Tour et les partenaires locaux investis dans le numérique.

D'abord consacré à l'accueil des groupes au sein du camion, c'est près de 120 personnes qui ont bénéficié d'un atelier de 50 minutes adapté à leurs besoins et attentes. Ainsi, l'Udaf a accueilli 15 groupes de personnes âgées de 5 à 90 ans : des enfants venus dans le cadre de la classe ou de l'ALAE, des adultes allophones du cours de Français Langue d'Intégration de l'Udaf, des adolescents et adultes vivant avec un handicap, des résidents à la retraite du centre ancien de Foix… de nombreux outils numériques ont été présentés afin de sensibiliser sur leurs intérêts et sur leurs limites et de rendre chacun plus à l'aise et autonome.

Le mercredi après-midi, l'Udaf a organisé, parallèlement un village numérique avec des ateliers complémentaires proposés par des partenaires locaux : le Pôle Jeunesse de la communauté de communes proposait un atelier autour des infox, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat présentait une machine numérique de son fablab, l'Atelier Canopé des jeux de plateau pour éduquer aux médias, etc. Ainsi, 123 personnes ont été accueillies et ont participé aux 10 ateliers complémentaires du camion. Celui-ci a comptabilisé près de 700 passages à cette occasion.

Pour cette première action autour du numérique, l'Udaf a proposé un événement qui a rencontré un véritable succès et qui a bénéficié à plus de 200 personnes.

Pour plus d'information, contactez l'UDAF 09, Caroline Leroy : cleroy udaf09.unaf.frou 05.61.05.46.01. Visitez la page

Facebook de l'UDAF 09 : https://www.facebook.com/udaf.ariege/

09

Pages